Vous êtes ici: Saison 2016-2017 >> Une semaine pas plus

Une semaine… pas plus !

Du 8/12 au 31/12/16 (Reprise hors abonnement)

Vaudeville de Clément Michel

85 min

Résumé

Comment se débarrasser de sa compagne quand on est lâche et qu’on ne veut pas porter la responsabilité de la rupture ?

 

Paul croit avoir trouvé la solution : pour pousser Sophie à quitter l’appartement commun, il invite un ami, Martin, à jouer l’encombrant colocataire qui vient squatter chez eux. Malheureusement pour Paul, heureusement pour le spectateur, rien ne se passe comme prévu. De mensonges en quiproquos, les réactions des personnages n’en finissent plus de nous étonner et les retournements de situations loufoques se succèdent sans répit.

 

Qui aurait pensé que Martin serait beaucoup plus vivable que prévu, qu’il réparerait l’évier, ferait la cuisine, dégotterait un nouveau boulot à Sophie ? Malgré ses multiples efforts et les cours « d’anti savoir-vivre » donné par Paul, Martin plait à Sophie au point que celle-ci n’espère plus qu’une chose : le départ de celui qui voulait la chasser. Y parviendra-t-telle ?

« -Tu vas venir vivre ici en colocation pour quelques temps.

- Mais … avec vous ? Enfin, je veux dire, on va vivre tous les trois ?

-C’est ça. Et au bout d’un moment, d’après elle un mois maximum…

-Combien ?! Un mois ?!!!

-Bref, au bout d’une grosse semaine ou d’un week-end prolongé, elle va péter les plombs parce que forcément, la promiscuité a ses limites et elle va me dire, je la connais : « Paul, je n’en peux plus, c’est lui ou moi » Et c’est à ce moment-là, que moi Paul, faible, lâche et sournois à la fois, je lui répondrai : c’est lui, c’est-à-dire toi. »

 

« - C’est quoi le problème ?

- Toi.

- Moi ? Qu’est-ce que j’ai fait de mal ?

-Tu ne laisses jamais trainer tes affaires par terre, on n’a jamais une seule chasse d’eau pas tirée, quand on se lave les dents après toi le lavabo brille. (…)Tu as fait les courses deux fois en deux jours. (…) De mémoire, Sophie et moi n’avons jamais aussi bien mangé en quatre mois de vie commune. »

 

En pur vaudeville qui se respecte, « Une semaine…pas plus ! » n’a d’autre ambition que de faire rire. Seulement, ses dialogues très actuels, sa construction et sa redoutable mécanique en font une excellente comédie dans laquelle le plaisir du verbe et du bon mot se savoure à chaque instant.

Chaque scène apporte une nouvelle surprise, chaque réplique ajoute quelque chose à la précédente, donnant aux comédiens, une formidable « matière à jeu » dont ils usent sans modération pour le plus grand plaisir du public.

C’est une belle opportunité de prouver à ceux qui ont peur de pousser la porte d’un théâtre que l’art dramatique n’a rien de poussiéreux, ni d’ennuyeux.

Equipe Artistique

Clément Michel

Clément Michel est auteur, comédien et réalisateur. « Une semaine… pas plus ! » est sa 4ème pièce. Traduite en Russie, en Corée et en Espagne, elle a été créée en Belgique, par le Théâtre de la Valette, la saison dernière.

Jean-Paul Andret

Comédien, metteur en scène et journaliste, le grand public connaît surtout Jean-Paul Andret pour son JT de 13h et ses émissions à succès sur RTL-TVI. C’est oublier qu’il a débuté une carrière de comédien professionnel dans les années 60, au Théâtre du Méridien notamment. Il est revenu au théâtre depuis plusieurs années, d’une part en tant que metteur en scène de la troupe du « Télévie » avec laquelle il remporte chaque année un franc succès, le dernier en date étant « Toc, Toc » deLaurent Baffie, et, d’autre part, en tant que fidèle collaborateur du Théâtre de la Valette.

C’est à lui que nous devons la mise en scène de la pièce « Le Banc » de Sibleyras (2013) et la reprise de « La dame en noir » de Mallatratt (2012).

Récemment, il a joué et collaboré à la réalisation de « La vérité » de Zeller (2016).

Valérie Drianne

Sortie du Conservatoire Royal de Bruxelles en 2011, elle a cofondé la compagnie « Racks à Niak »avec laquelle elle a notamment joué « Des fraises en janvier » d’Évelyne de la Chenelière qui s’est joué successivement dans différents lieux durant 3 saisons mais aussi dans « En quêtes d’enquêtes » une création collective, « Petites misères de la vie conjugale » de Balzac ou encore« Adieu beauté, la comédie des horreurs » d’Archambault.

Florent Minotti

Sorti du Conservatoire Royal de Bruxelles en 2010, Florent Minotti a entre autre joué au Théâtre Royal des Galeries dans « La Jalousie » de Sacha Guitry (2010) et avec le Magic Land Théâtre dans « La surprise du chef » de Patrick Chaboud (2014).

La Valette l’a si bien adopté lors de la création de « Une semaine… pas plus ! » qu’il reviendra dans « Le Magniolia » de Jacques De Decker.

Benoît Strulus

Depuis sa sortie du Conservatoire Royal de BruxellesBenoît Strulus a essentiellement joué dans des comédies au Théâtre Royal des Galeries (« La grammaire » de Labiche) et au Théâtre de la Valette : « Le Bourgeois Gentilhomme » (2007), « Monsieur et Madame Roméo et Juliette » (2008), « Venise sous la Neige » (2013), etc.

En 2015, il a incarné S.M. le Roi Albert Ier dans « Albert, 12h de grâce ».

Actuellement, il continue aussi à voyager avec son seul en scène « La ferme des animaux »d’après Georges Orwell dans une adaptation de Jean-Paul Andret.

Au cinéma, Benoît Strulus a notamment tourné dans « Une chanson pour ma mère » et à la télévision dans « Marie Curie, une femme sur le front ».

Récemment, vous l’avez peut-être vu dans la scène finale de « Les visiteurs : la révolution ».

DSC_0019.JPG DSC_0066.JPG DSC_0075.JPG DSC_0088.JPG DSC_0093.JPG DSC_0116.JPG

Représentations

Jeudi à 20h30

  • 08/12
  • 15/12
  • - - / - -
  • - - / - -
  • - - / - -

Vendredi à 20h30

  • 09/12
  • 16/12
  • - - / - -
  • - - / - -
  • - - / - -

Samedi à 20h30
Attention! 24 et 31/12 : Rendez-vous à 19h 31/12: 2ème représentation à 21h30 !

  • 10/12
  • 17/12
  • 24/12
  • 31/12
  • - - / - -

Dimanche à 18h00
Attention ! Dimanche 18/12 à 16h00

  • 11/12
  • 18/12
  • - - / - -
  • - - / - -
  • - - / - -