Vous êtes ici: Saison 2016-2017 >> Archives >> Saison 2015-2016 >> Trahisons

Trahisons

Photos

Presse

Réservez dès maintenant

Comédie anglaise

De Harold Pinter

Adaptation Daniel Mesguish

 

Du 3 mars au 17 avril

Avec Delphine Charlier, Laurent Renard, Xavier Percy.

Metteur en scène : Léonil Mc Cormick.

 

Résumé :

Deux anciens amants se retrouvent au fond d’un bar. Emma avoue à Jerry qu’elle a dévoilé leur relation secrète à son mari Robert, il y a … deux ans.

Pourquoi ? Comment en est-on arrivé là ?

Il faudrait remonter le temps pour le comprendre… C’est littéralement ce qui se produit. Le suspens n’est pas de savoir ce qui va se passer mais de comprendre les origines et les causes de ce qui ont mené ce trio amoureux (mari, femme, amant) à sa situation actuelle. Qui est victime ? Qui est bourreau ? Qui a trahi qui ? Chacun construit à rebours sa propre vérité.

Loin des vaudevilles, cette pièce nous montre des rapports humains dans ce qu’ils ont de complexe, de subjectif, d’irrationnel.

 

Plus d’informations …

Précédentes créations

Créée en 1978 au Royal National Théâtre de Londres, « Trahisons » fut montrée pour la première fois en France en 1982 au Théâtre Montparnasse avec André Dussolier dans le rôle de Jerry.

La Belgique la découvrira avec un peu d’avance au cours de la saison 79-80 au Théâtre National avec Jean-Claude Frison, Raymonde Avenière et Claire Wauthion dans une mise en scène d’Adrian Brine.

En 2014, c’est Denis Podalydès de la Comédie française qui s’est attaqué ce monument du répertoire contemporain.

 

Auteur : Harold Pinter

Prix Nobel de littérature 2005 et Chevalier de la Légion d'honneur en 2007, Harold Pinter (1930-2008) peut se targuer d’avoir inscrit, de son vivant, la plupart de ses pièces au répertoire des grands classiques contemporains (Le Monte-plats, Hot House, l’Amant, Victoria Station, Un pour la route, C’était hier, Moon Ligth, Ashes to Ashes…). Joué et repris partout dans le monde, il est autant adulé en Angleterre qu’en France où il est inscrit au répertoire de la Comédie Française.

Auteur tantôt absurde, tantôt réaliste, il place les relations humaines et la communication au centre de ses préoccupations. Ses personnages, souvent imprévisibles se démarquent par leur côté « étrange » qui les fait sortir de l’ordinaire.

 

 

Le metteur en scène : Léonil Mc Cormick

Cfr supra.

 

 

Distribution :

Delphine Charlier

Delphine Charlier est une des grandes habituées du Théâtre de La Valette. Depuis « Frankie and Johnny in the clair de lune » et « Le tour d’écrou » (mise en scène de Frank Dunlop) plus aucune saison ne peut se faire sans elle (« Une heure et demi de retard », « Rendez-vous », « Shirley Valentine », « Comédie sur un quai de gare »,…) Delphine Charlier a aussi participé à plusieurs spectacles d’été à Villers-la-Ville (« Le Bossu », « Milady », « La Reine Margot »…)

Niveau cinématographique elle a tourné dans « Combat avec l’ange » réalisé par Marian Handwerker.

 

Laurent Renard

Sorti du Conservatoire Royal de Bruxelles en 1993, Laurent Renard a principalement joué à L’XL Théâtre sous la direction de Bernard Damien (« L’Opéra des Gueux », « Lysistrata », « Journal d’une femme de chambre »,…) et à la Comédie Claude Volter (« Les athlètes dans leur tête », « Le canard à l’orange »,…).

Au Théâtre de la Valette, on a pu le voir récemment dans « Au bout du désert » et dans « Albert, 12h de grâce ».

Sa mise en scène « d’Etat de couples » multiplie les tournées depuis sa création en 2009. Laurent Renard est aussi jouteur à la Ligue d’Impro.

 

 

Xavier Percy

Xavier Percy est l’auteur et metteur en scène de « Au bout du désert » présenté en début de saison au Théâtre de la Valette. Jouteur puis arbitre à la ligue d’Impro, son énergie galopante l’a conduit à incarner une panoplie incroyable de personnages dans le mythique « Tour du monde en 80 jours », adapté et mis en scène par Thierry Debroux au Théâtre Royal du Parc.

Au cours de ses 33 ans de carrière, Xavier Percy a eu l’occasion de se produire un peu partout en francophonie.

Il fut un des premiers comédiens de sa génération à faire carrière à Paris, notamment au Théâtre de la Colline.