Vous êtes ici: Espace Presse

Espace Presse

25 saisons bien remplies !

 

Avec seulement 100 places dans un village du Brabant-Wallon, la création du Théâtre de la Valette aurait pu ressembler à une folie. Pourtant, depuis sa création, l’ancienne grange a vu défiler de grands metteurs en scène (Adrian Brine, Frank Dunlop, Paul Bénédict, Albert-André Lheureux, Michel Wright, Jean-Claude Idée,…) et de grands acteurs belges (Jacques Lippe, Jacqueline Bir, Fernand Abel, André Debaar, Gérald Marti, Jean-Claude Frison,…).

 

Le théâtre s’est exporté à plusieurs endroits du monde : les pièces « Gustave et Alexandre »  et « Et puis…Bastogne » ont tourné aux Etats-Unis, « Les lettres de mon Moulin » ont été jouées à Eyguière pour le centenaire de la mort de Daudet, la pièce « Seul à Waterloo, Seul à Saint-Hélène » de Paul Emond a été représentée devant la famille Régnier à Monaco.
N’oublions pas non plus les nombreuses représentations de ses productions à travers la Communauté Française de Belgique.

 

De manière générale, les pièces du Théâtre de la Valette racontent une histoire concrète, simple mais intelligente et qui permet de nombreux questionnements et prolongements.

 

Le Théâtre de la Valette accorde une grande place aux auteurs belges : Amélie Nothomb, Paul Emond, Pierre Guyaut-Genon, Jean-François Viot, Jean-Pierre Galet, Jacques de Decker, …

 

Il a aussi créé plusieurs pièces écrites « sur mesure » pour commémorer des évènements de notre Histoire : d’abord la seconde guerre mondiale avec « Et puis…Bastogne » et, l’an dernier la première guerre mondiale avec « Albert, douze heures de grâce », créée sur l’initiative d’André Flahaut.

 

En outre, le Théâtre de la Valette a contribué à populariser de nombreux classiques via des adaptations théâtrales : « Dracula », « Scrooge », « La Dame aux Camélias », « Le Petit Prince », « Le Rouge et le Noir », «  George Dandin », «  L’avare », « Le jeu de l’amour et du hasard », « Le pain de ménage » … sans oublier « L’école des femmes » créée en plein air au château de Baudemont.

PDF