Vous êtes ici: Notre Histoire >> Le mot du président

Le mot du président

Il faut bien le reconnaître, le théâtre n’est plus dans son âge d’or.

 

Il a subi les assauts successifs et parfois conjugués du cinéma, de la télévision, à présent de l’internet et le mode de vie épuisant qui force à se lever de plus en plus tôt, d’affronter les difficultés de la circulation et le soir les problèmes de sécurité. Le Théâtre de la Valette a su comment pallier ces inconvénients.

 

Le premier « théâtre aux champs » était né. Plus de problèmes citadins, l’addition à l’agrément d’assister à un spectacle celui d’une excursion au grand air, et de surcroît une nouvelle forme de proximité, afin d’associer à leurs heures de loisir les plaisirs bucoliques dont les spectateurs ne jouissaient plus.

 

Le Théâtre de la Valette est arrivé à s’imposer non seulement par l’originalité de son implantation, mais par son offre de spectacles. Il arrive à concilier par miracle qualité artistique et goût naturel pour ces vecteurs évidents de la communication théâtrale réussie que sont l’émotion et la drôlerie.

 

Pas un spectacle qui ne soit pas d’abord une occasion de joie de jouer pour les acteurs. Car cette joie-là se partage. Elle est même la garantie de l’adhésion du public. De sorte qu’autour de La Valette s’est constituée une communauté de spectateurs qui s’y rendent avec la certitude que la promesse de bonheur sera tenue.

 

Le Théâtre de La Valette ? Un contrat de confiance fondé sur l’assurance tous-délices.

 

Jacques De Decker 

Président du CA de La Valette
Secrétaire perpétuel de l'Académie royale de langue 
et littérature françaises de Belgique