Vous êtes ici: Saison 2016-2017 >> Le vaudeville et le veau des champs ou Le Magnolia

Le vaudeville et le veau des champs ou Le Magnolia

Du 12/01 au 12/02

Comédie de Jacques De Decker

min

Résumé

Marie-Antoinette est une femme comblée: elle entretient une double relation amoureuse auprès de deux hommes que tout oppose. Pour l'un, elle est Marie; pour l'autre Antoinette. L’un est jardinier, l’autre écrivain. Chez l’un elle aime la campagne, chez l’autre la ville. Pour ces deux hommes, elle demeure une femme énigmatique dont ils attendent la visite avec impatience.Marie-Antoinette se confie régulièrement à Joséphine, une amie pharmacienne lesbienne sans complexe qui rêve d’avoir un enfant toute seule.

Vivons heureux, vivons caché ! Pour conserver cet équilibre aussi longtemps que possible, Marie-Antoinette a tout prévu sauf une rencontre entre le « veau des villes » et le « veau des champs ». Le jeu d’équilibriste devient de plus en plus périlleux. Il semble qu’il faille choisir ! Mais comment choisir entre deux êtres si essentiels à son bien-être ? Courage fuyons !... en attendant qu’une improbable échappatoire tombe du ciel.

« -Tout va trop bien. J’ai tout ce que je veux. Je suis exaucée au-delà des espérances.

-Tu as trouvé l’oiseau rare ?

-J’ai deux volières.

-Deux…deux gars ? Deux mecs ? T’as deux amants ? »

-C’est mal ?

-Si, à toi, ça ne fait pas mal… »

 

« -Ils ne regrettent pas de ne pas t’avoir tout entière ?

-L’un, ça a plutôt l’air de l’arranger. L’autre se résigne.

-Y en a un plus « accro » que l’autre, on dirait.

-Celui qui se résigne ?

-Ca m’en a tout l’air, oui. »

 

« On pourrait faire tout ce qu’on veut, mais c’est une bonne raison de ne pas le faire, puisqu’on a rien à transgresser. La transgression, tout est là. Si tu enlèves l’obstacle, tu enlèves aussi le plaisir de le franchir. » 

"Le vaudeville etle veau des champs"ou « Le magnolia » est une comédie fine mettant en scène des personnages gourmands qui philosophent comme seuls savent le faire des êtres très amoureux. Cela donne une profondeur aux dialogues. L’esprit des personnages est en perpétuelle ébullition.

Ici, les femmes sont à la manœuvre : ce sont leurs questionnements, leurs besoins, leurs visions de la sexualité qui sont mis en avant. Les hommes, qui ignorent certes une part importante de la vérité, acceptent d’assez bon gré une situation qu’ils n’ont pas choisie, mais dans laquelle ils trouvent leur compte. Cet état de fait remet en cause notre vision traditionnelle des relations hommes/femmes et des mœurs amoureuses de notre société, en excluant tout militantisme ou jugement moral. Jacques De Decker réussit la prouesse de traiter un sujet périlleux et d’en explorer l’étendue sans jamais tomber dans un des nombreux clichés qui jalonnent sa route.

L’héroïne est complice avec le spectateur qui découvre, avec un peu d’avance sur les personnages masculins, la face immergée de l’iceberg. Plus l’histoire se déroule, plus cet avantage se réduit : le spectateur en vient à s’interroger de plus en plus intensément : « mais comment tout cela va-t-il finir ? »

Représentée pour la première fois au Théâtre Royal du Parc (2000), la pièce a depuis été jouée en Lettonie (2002), en France (2007) et au Canada (2013). Aujourd’hui le Théâtre de La Valette est heureux de vous la présenter avec cette belle distribution.

Equipe Artistique

Jacques De Decker

Secrétaire perpétuel de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, journaliste au journal Le Soir, critique littéraire, cinématographique, auteur de théâtre, de romans, et d’essais, ce pilier de la littérature belge ne compte plus ses casquettes.

Spécialiste, entre autre, d’Hugo ClausJacques De Decker écrit, en outre, dans nos trois langues nationales. Il est aussi un ardent défenseur du Théâtre de la Valette dont il est actuellement le président du Conseil d’Administration. En 2007, nous avons monté une autre de ses créations« Epiphanie 80 ». Le public d’Ittre a également pu savourer ses talents de traducteur dans « Le tour d’Ecrou » (2000) et dans « Monsieur et Madame Roméo et Juliette » de Kishon (2008).

Léonil Mc Cormick

Fondateur du Théâtre de la Valette et du Marché du théâtreLéonil Mc Cormick a commencé sa carrière artistique au début des années 70. Il a rapidement enchaîné les saisons au Rideau de Bruxelles, au Théâtre Royal du Parc, au Théâtre Royal des Galeries où il marque le rôle d’Albert dans« Le mariage de Mademoiselle Beulemans » (1978) et aussi au Théâtre National où il crée « Silence en coulisses » de Frayn (1983).

Après s’être retiré de la scène, il ouvre un magasin, puis un bar à Waterloo et, enfin, un restaurant à Ittre. C’est à la suite d’une conversation bien arrosée qu’il y crée la première pièce avec son partenaire et ami Jacques Lippe, «Connaissez-vous la voie lactée?» de Karl Wittlinger qui donnera naissance au Théâtre de la Valette.

Depuis, Léonil a exporté son théâtre partout dans le monde : les pièces « Gustave et Alexandre » de Jean-François Viot et « Et puis…Bastogne » qu’il a coécrit avec Jean-Pierre Gallet ont tourné aux Etats-Unis ; « Les lettres de mon Moulin » ont été représentées à Eyguières pour le centenaire de la mort de Daudet ; la pièce « Seul à Waterloo, Seul à Saint-Hélène » de Paul Emond a été jouée devant la famille Régnier à Monaco.

Léonil a aussi attiré des metteurs en scène de classe internationale à Ittre : Adrian Brine, Frank Dunlop, Paul Bénédict, etc.

Récemment, il a mis en scène et co-écrit avec son complice Jean-Pierre Gallet « Albert, 12 heures de grâce » qui a été représentée à la Chambre le 3 août 2014.

Il a aussi marqué le public par son interprétation de pièces historiques « Le souper » de Briseville (2006) aux côtés deJean-Marie Pétiniot et « Diplomatie » de Cyril Gély (2016) avec Jean-Claude Frison.

 

Florent Minotti

Sorti du Conservatoire Royal de Bruxelles en 2010, Florent Minotti a entre autre joué au Théâtre Royal des Galeries dans « La Jalousie » de Sacha Guitry (2010) et avec le Magic Land Théâtre dans « La surprise du chef » de Patrick Chaboud (2014).

La Valette l’a si bien adopté lors de la création de « Une semaine… pas plus ! » qu’il revient  dans« Le Magniolia » .

Benoît Strulus

Depuis sa sortie du Conservatoire Royal de BruxellesBenoît Strulus a essentiellement joué dans des comédies au Théâtre Royal des Galeries (« La grammaire » de Labiche) et au Théâtre de la Valette : « Le Bourgeois Gentilhomme » (2007), « Monsieur et Madame Roméo et Juliette » (2008), « Venise sous la Neige » (2013), etc.

En 2015, il a incarné S.M. le Roi Albert Ier dans « Albert, 12h de grâce ».

Actuellement, il continue aussi à voyager avec son seul en scène « La ferme des animaux »d’après Georges Orwell dans une adaptation de Jean-Paul Andret.

Au cinéma, Benoît Strulus a notamment tourné dans « Une chanson pour ma mère » et à la télévision dans « Marie Curie, une femme sur le front ».

Récemment, vous l’avez peut-être vu dans la scène finale de « Les visiteurs : la révolution ».

Séverine De Witte

Sortie du Conservatoire Royal de Bruxelles en 2008, Séverine De Witte fait partie du show« Studio Impro » qui se donne régulièrement à l’Os à moelle. C’est dans ce même cabaret qu’elle a créé différentes comédies comme « Michel » de Céline Scoyer, « Ice Cold Sisters » de Dominique Bréda ou tout récemment « Les fourberies de Scapin » où elle a incarné plusieurs rôles tour à tour.

Séverine De Witte enseigne également le théâtre à l’Académie des Arts de la Ville de Bruxelles et àl’Académie de Musique d’Etterbeek.

Charlotte Allen

Sortie de l’IAD l’an dernier, elle a conquis l’auteur par sa prestation dans un montage autour de Woody Allen mis en scène par Eric De Staercke.

photos

DSC_5780.JPG
DSC_5807.JPG
DSC_5834.JPG
DSC_5875.JPG
DSC_5901.JPG
DSC_5934.JPG
DSC_5951.JPG
DSC_6041.JPG
DSC_6073.JPG
DSC_6144.JPG
DSC_6156.JPG

Représentations

Jeudi à 20h30

  • 12/01
  • 19/01
  • 26/01
  • 02/02
  • 09/02

Vendredi à 20h30

  • 13/01
  • 20/01
  • 27/01
  • 03/02
  • 10/02

Samedi à 20h30

  • 14/01
  • 21/01
  • 28/01
  • 04/02
  • 11/02

Dimanche à 18h00
Attention ! Dimanche 29/1 à 16h00

  • 15/01
  • 22/01
  • 29/01
  • 05/02
  • 12/02