Vous êtes ici: Saison 2016-2017 >> Bonté Divine !

Bonté divine !

Du 20/4 au 21/5/17

Comédie contemporaine de Frédéric Lenoir et Louis-Michel Colla

min

Résumé

Un prêtre catholique, un imam, un rabbin et un moine bouddhiste dans un espace clos : voilà un cocktail bien explosif, surtout si l’on est déterminé à aborder les questions qui fâchent !

Peut-on prôner la pauvreté quand on est riche ? Religion et djihad sont-ils indissociables ? Pourquoi obliger les prêtres au célibat si aucun texte ne l’impose. Les commandements millénaires ont-ils encore un sens aujourd’hui ?

Au-delà d’une conférence interreligieuse, ils ont pour projet d’écrire un livre présentant leur doctrine en parallèle, persuadés que c’est la méconnaissance réciproque qui est à l’origine des conflits religieux.

Alors qu’ils s’apprêtent à rentrer chez eux, les quatre hommes se retrouvent enfermés, croient-ils, accidentellement. En réalité, le prêtre ne croît plus en Dieu. De son révolver, il menace ses pairs : il ne les laissera sortir vivant que si ceux-ci lui donnent de bonnes raisons de retrouver sa foi. Et si personne n’était prêt à mourir pour Dieu ?

 « La religion, du latin religere : relier, loin d’opposer les hommes doit les aider à s’élever et donc à se retrouver dans une fraternité qui dépasse toutes nos différences culturelles. »

« Aujourd’hui, deux trois clics sur le net, et tout le monde a l’impression de savoir de quoi il parle ! »

« Ce qui est beau dans vos textes sacrés, c’est que chacun y trouve ce qui lui convient ». 

Bonté divine est l’œuvre d’un philosophe qui sait capter l’attention des spectateurs à la télévision. Elle aborde les questions délicates et brûlantes d’actualité sans langue de bois, sans cliché (qui sont abordés pour être aussitôt démontés) et avec une solide dose d’humour.

Les questions sont concrètes, les réponses sont claires. Les quatre ministres du culte connaissent très bien les doctrines de leurs confrères et discutent avec bienveillance. Soucieux de transcendance, ils n’en sont pas moins préoccupés par leur repas de midi, leur transport du soir, leur (éventuel) conjoint qui les attend et leur goût pour le football…

Depuis sa création au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse, la pièce a été jouée plus de deux ans sans interruption avecRoland Giraud dans le rôle du prêtre. 

Equipe Artistique

Frédéric Lenoir (né en 1962) & Louis-Michel Colla

Frédéric Lenoir (né en 1962)

« Philosophe, sociologue et historien des religions, il est Docteur et chercheur associé de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS).

Depuis septembre 2009, il produit et anime une émission hebdomadaire consacrée à la spiritualité sur France Culture : « Les Racines du ciel ».

Ecrivain. Auteur d’une quarantaine d’ouvrages (essais, romans, contes, encyclopédies), traduits dans une vingtaine de langues et vendus à cinq millions d’exemplaires, il écrit aussi pour le théâtre, le cinéma et la bande dessinée. »riclenoir.com

Louis-Michel Colla

Acteur et auteur, il est actuellement directeur du Théâtre de la Gaîté-Montparnasse et du Théâtre des Mathurins.

Jean-Paul Andret

Comédien, metteur en scène et journaliste, le grand public connaît surtout Jean-Paul Andret pour son JT de 13h et ses émissions à succès sur RTL-TVI. C’est oublier qu’il a débuté une carrière de comédien professionnel dans les années 60, au Théâtre du Méridien notamment. Il est revenu au théâtre depuis plusieurs années, d’une part en tant que metteur en scène de la troupe du « Télévie » avec laquelle il remporte chaque année un franc succès, le dernier en date étant « Toc, Toc » deLaurent Baffie, et, d’autre part, en tant que fidèle collaborateur du Théâtre de la Valette.

C’est à lui que nous devons la mise en scène de la pièce « Le Banc » de Sibleyras (2013) et la reprise de « La dame en noir » de Mallatratt (2012).

Récemment, il a joué et collaboré à la réalisation de « La vérité » de Zeller (2016), et mis en scène Une semaine … pas plus !

Jean-Claude Frison

Depuis une quinzaine d’années, il est régulièrement venu jouer au Théâtre de la Valette, notamment dans « le Banc » de Sibleyras et « L’Affrontement » de Davis (2013) ou encore dans « Voyage avec ma tante » de Greene (2012) où il incarnait une foule de personnages loufoques.

Tout le monde a également en tête son « Dracula » (1996), adapté par Michel Wright qui reste un spectacle phare du Théâtre de la Valette.

Récemment, il a marqué le public dans « La colère du Tigre » de Madral à la Comédie Claude Volter et aussi dans « Diplomatie » de Cyril Gély au Théâtre de la Valette.

Léonil Mc Cormick

Fondateur du Théâtre de la Valette et du Marché du théâtreLéonil Mc Cormick a commencé sa carrière artistique au début des années 70. Il a rapidement enchaîné les saisons au Rideau de Bruxelles, au Théâtre Royal du Parc, au Théâtre Royal des Galeries où il marque le rôle d’Albert dans« Le mariage de Mademoiselle Beulemans » (1978) et aussi au Théâtre National où il crée « Silence en coulisses » de Frayn (1983).

Après s’être retiré de la scène, il ouvre un magasin, puis un bar à Waterloo et, enfin, un restaurant à Ittre. C’est à la suite d’une conversation bien arrosée qu’il y crée la première pièce avec son partenaire et ami Jacques Lippe, «Connaissez-vous la voie lactée?» de Karl Wittlinger qui donnera naissance au Théâtre de la Valette.

Depuis, Léonil a exporté son théâtre partout dans le monde : les pièces « Gustave et Alexandre » de Jean-François Viot et « Et puis…Bastogne » qu’il a coécrit avec Jean-Pierre Gallet ont tourné aux Etats-Unis ; « Les lettres de mon Moulin » ont été représentées à Eyguières pour le centenaire de la mort de Daudet ; la pièce « Seul à Waterloo, Seul à Saint-Hélène » de Paul Emond a été jouée devant la famille Régnier à Monaco.

Léonil a aussi attiré des metteurs en scène de classe internationale à Ittre : Adrian Brine, Frank Dunlop, Paul Bénédict, etc.

Récemment, il a mis en scène et co-écrit avec son complice Jean-Pierre Gallet « Albert, 12 heures de grâce » qui a été représentée à la Chambre le 3 août 2014.

Il a aussi marqué le public par son interprétation de pièces historiques « Le souper » de Briseville (2006) aux côtés deJean-Marie Pétiniot et « Diplomatie » de Cyril Gély (2016) avec Jean-Claude Frison.

Xavier Percy

Auteur et metteur en scène de « Au bout du désert » présenté en 2014 au Théâtre de la Valette,Xavier Percy a joué dans « Albert, 21h de grâce » (2014) du duo Mc Cormick-Gallet et dans« Trahisons » de Pinter (2016).

Jouteur puis arbitre à la ligue d’Impro, son énergie galopante l’a conduit à incarner une panoplie incroyable de personnages dans le mythique « Tour du monde en 80 jours » (2011), adapté et mis en scène par Thierry Debroux au Théâtre Royal du Parc.

C’est dans doute cette virtuosité qui en fait un bon doubleur de films et dessins animés et un excellent directeur de plateau de doublage.

Laurent Renard

A sa sortie du Conservatoire Royal de Bruxelles en 1993, Laurent Renard a principalement joué àL’XL Théâtre sous la direction de Bernard Damien (« L’Opéra des Gueux », « Lysistrata », « Journal d’une femme de chambre »,…)

Au Théâtre de la Valette, on l’a découvert dans « Au bout du désert » de Xavier Percy (2014) puis dans « Albert, 12h de grâce » où tout le monde l’a pris pour un acteur flamand, tant son accent sonnait vrai ! Récemment, il a joué l’amant dans « Trahisons » de Pinter (2016).

En 2009, il a mis en scène « Etat de couples », spectacle qui multiplie les tournées depuis sa création.

Cet été, vous pourrez le voir dans le spectacle d’été de la Compagnie des Galeries - « Peau de Vache » de Barillet etGrédy, et pour les fêtes, vous pourrez l’applaudir dans « Nina » d’André Roussin à la Comédie Claude Volter.

Laurent Renard est aussi un jouteur expérimenté de la Ligue d’Impro.

Représentations

Jeudi à 20h30

  • 20/04
  • 27/04
  • 04/05
  • 11/05
  • 18/05

Vendredi à 20h30

  • 21/04
  • 28/04
  • 05/05
  • 12/05
  • 19/05

Samedi à 20h30

  • 22/04
  • 29/04
  • 06/05
  • 13/05
  • 20/05

Dimanche à 18h00
Attention ! Dimanche 7/5 à 16h00

  • 23/04
  • 30/04
  • 07/05
  • 14/05
  • 21/05